Printemps, jour quatorze.

IMG_4866 IMG_4870

Les matins du silence. Le ciel céleste encore ténébreux.

La mésange chante, rompant le calme endormi. Bientôt les cloches, bientôt le sifflement de la théière, et puis l’odeur du miel.

En bas, la boulangerie s’active, il est six-heure-quarante-sept. Les mains s’affolent dans la farine.

En face, la lumière vient de s’allumer, le bébé attend sa nourriture lactée.

En moi, le thé me brûle et j’observe le spectacle du jour naissant.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Printemps, jour quatorze. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s